La Slow Life c’est quoi et à quoi ça sert? Doucement mais surement

Slow Life? What is living slowly… ?

C’est quoi ce concept, c’est pour ceux qui ont deux de tens’ ou pour ceux qui avancent à deux à l’heure? Non en réalité il peut amplement satisfaire tout le monde, la “Slow Life” c’est une philosophie. Un style de vie qui a vu le jour dans les années 80 en opposition à la “Fast life” qui nous fait vivre une véritable accélération globale et qui amène à ralentir la cadence et vivre autrement. Le but étant de trouver un moyen de s’échapper de cette société où l’argent est Roi et où l’être humain lui est entièrement dévoué…

Slow Life, Free Spirit

De la Fast Life à la Slow Life?

Fast Life et la Modern Life…

La Slow Life est le mouvement lent qui a forcement bien du mal à trouver sa place dans cette jungle moderne où la playlist de la vie a été mise sur accélérer. Il n’est pas toujours évident de suivre la cadence dans un monde où nous construisons nos vies sur des tendances qui changent tous les jours, la Fast Life

Mais il faut reconnaitre que par les temps qui courent, de confinements en re-confinements, de couvre feux de 20h en couvre feux de 18h, je n’ai jamais je te le jure, pu constater autant de ralentissement que depuis le début de cette nouvelle ère de Corona virus… Une période qui commence à tous nous titiller sur le système mais qui je dois le reconnaitre a aussi eu des bénéfices en nous forçant à rester chez nous et de ce fait en quelque sorte avec nous-même et je pense que pour certains cela n’était pas arrivé depuis un bon moment! L’occasion de ne pas avoir à courir après les minutes et de pouvoir trouver plus de temps pour soi.

Un tempo essoufflant

Nous dansons sur les minutes et les secondes qui semblent être de plus en plus rapides et notre recherche de nouvelles sensations est incessante. Cette quête d’un bonheur moderne est devenue trop essoufflante. Nous puisons dans nos ressources pour des satisfactions éphémères et superficielles. Nous sommes à la poursuite de l’argent et nous nous enivrons de reconnaissance à travers des likes et des followers.

Ralentir pour prendre le temps de raccorder ses violons

Si nous prenions le temps de creuser au lieu de survoler, pour voir les choses un peu plus en profondeur. Si nous prenions le temps de grimper pour voir les choses d’un peu plus haut. Oui, mais… nous n’avons pas le temps pour ça, nous n’avons pas le temps dans un monde où l’accélération des choses nous a conditionné à cumuler le plus de tâches possibles dans un temps imparti, comme une course à la montre.  Alors oui dans un sens c’est génial on peut envoyer un sms en quelques secondes à l’autre bout du monde, on fait ses courses en quelques clics, on peut “presque” tout faire sans se lever de son canapé, ça sonne très Turfu 2.0… Mais pas si vite car il y a autant d’avantages qu’il n’y a d’inconvénients!

Bad consequences

Ralentir, c’est pouvoir regarder autour de soi

Dans une compétition, on court beaucoup mieux seul, c’est ainsi que petit à petit nous nous sommes éloignés les uns des autres mais surtout de nous-même. Qui dit Argent, dit Pouvoir, qui dit Réussite, dit consommation. Bah oui si on a le pouvoir, il faut bien le montrer et nous autres humains cupides que nous sommes, nous nous efforçons de créer des divisions sociales. Malheureusement, ce n’est pas sans conséquences notamment sur notre santé psychologique. Cette manière de vivre nous pousse (voici les points principaux que j’ai relevé en fonction de mon expérience et des échanges que j’ai pu avoir au cours de ma vie):

A nous oublier: 

À force de nous comparer, de vouloir ressembler aux autres ou même de se plier à des critères de vie qui ne nous appartiennent pas. Conséquences: sentiment d’insuffisance, de rejet et d’être oublié, tendance à dépendre affectivement ou de quelque chose, état dépressif voir colérique et une grande frustration par rapport à la vie. Perte d’identité et de personnalité.

A nous perdre:

Car nous sommes persuadés que l’argent fait le bonheur. Nous sommes prêt a tout quitte à se mettre en danger pour paraître bien aux yeux des autres.  Conséquences: Développement de sentiments négatifs comme l’envie, l’addiction, perte de confiance…

À devenir inattentif:

Nous avons tendance à nous renfermer sur nous et laisser l’individualisme nous envahir. Conséquences: nous assistons à un mouvement grandissant d’assistés et de je-m’en-foutistes.

En gros vite mais bâclé

J’en aurais un tas d’autres exemples a donner mais au fond, on a en tous des anecdotes de ce genre. Le but n’étant pas de monter un procès ou une nouvelle cellule de révolutionnaire mais plutôt de prévenir, de guérir si nécessaire et surtout d’oeuvrer pour lutter contre les méfaits de la société de surconsommation

En effet on va plus vite d’un point à un autre mais on en apprécie moins le charme du voyage, au contraire on le détruit.

La Slow Life est une alternative

Un lifestyle qui nous ouvre la voie vers une nouvelle ère plus proche des valeurs authentiques et de la simplicité, une ère plus responsable et respectueuse de son environnement pour que nous apprenions à vivre mieux avec nous-même et tous ensemble!

Ralentir pour reprendre son souffle de vie

Quel a été mon déclic?  

Slow traveler

Les conséquences sont dramatiques tant d’un point de vue environnemental que gouvernemental et social. Un jour, presque comme une envie de pisser, j’ai décidé d’arrêter de me faire réveiller par mon alarme pour des raisons qui ne me convenait plus, pour en plus aller faire des jobs que je n’aimais pas, juste pour payer mes factures et mes petits caprices qui me laissaient toujours ric rac à la fin du mois. Ça ne donne pas très envie hein ?! Et pourtant pendant longtemps c’est comme ça que je vivais ma vie. Je bossais la semaine, sortais en boite le week-end et du coup je dépensais le peu que j’avais en fringues pas chères pour avoir l’impression d’être un peu mondaine et en cocktails le soir pour oublier que je ne le suis pas lol, la vraie princesse des temps modernes. Et ainsi de suite… Vie trop vite, trop stressante qui ne rends pas heureux car nous perds dans les superflus que la société et les médias nous force à croire. C’est simple essayer de courir 3x 500 mètres en sprint et de résoudre une équation en même temps… Difficile de trouver la bonne solution.

Où la Slow Life me conduit?

Prendre le temps de vivre 

Prendre le temps de lever le pied, c’est aussi prendre de la distance par rapport à soi pour réaliser qu’il y a un monde en dehors du nôtre (le vrai monde). Il y a un tas d’autres choses et avoir un angle de vue plus large permet de mieux voir. Prendre le temps de se reprendre en main et d’avoir envie de faire de même pour ceux/ce qui nous entourent. Faire le bilan de ce qui nous fait du bien pour les appliquer plus dans sa vie au quotidien. Prendre le temps d’être soi en trouvant cet équilibre qui nous convient parfaitement entre nos obligations et nos passions, l’algorithme de notre bonheur

Et faire des choses que j’aime: De nouveaux objectifs

Voilà pourquoi j’adhère au mouvement de la Slow Life et que j’ai décidé d’en faire un blog. D’abord parce que partager c’est aimer et pour démocratiser un style de vie encore trop enfermé dans des préjugés “trop hippie ou baba cool”! Au contraire, je suis pour que chacun y trouve son compte, je suis pour que chacun revoit ses priorités en ayant la capacité de trouver le juste milieu pour eux. Je suis pour que les gens se sentent mieux et apprécient davantage les moments qu’ils vivent seuls ou accompagnés. Je suis pour qu’on soit plus attentionnés et que l’on arrive enfin à vivre en harmonie intérieurement et extérieurement tout en restant à la pointe de la modernité.

Conclusion

Tout en continuant à vivre ma vie de célibataire trentenaire et grâce à mes expériences en voyage (je ne suis pas devenue une ermite qui vit dans les arbres, qui mange des graines en vivant d’amour et d’eau fraîche du jour au lendemain). J’ai juste pris le temps de changer certaines habitudes de ma vie et d’en introduire de nouvelles. J’ai choisi un autre système plus équilibré et plus juste. En commençant par des petits gestes au quotidien puis en adoptant une consommation responsable et en réorganisant mon temps pour en avoir plus pour moi et ceux que j’aime. 

On dit bien que tout vient à point à qui sait attendre et que doucement mais surement… 

Prêt à ralentir un peu pour voir la différence?

Photo de Simon Matzinger sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s